Médaille Française de la Famille

bouton formulaire médaille de la famille

La Médaille Française de la Famille est une décoration créée par décret du 26 mai 1920 sous le nom de « médaille d’honneur de la famille française », pour honorer les mères françaises ayant élevé dignement plusieurs enfants.

Depuis cette époque, le texte initial a connu de nombreuses modifications avant une refonte totale due à un décret du 28 octobre 1982 créant une « Médaille de la Famille Française ». Entré en vigueur le 1er janvier 1983, ce décret a été complété par un arrêté du 15 mars 1983. Le signe de l’évolution apparaît dans la reconnaissance des mérites d’un père ou de toute autre personne qui élève dignement des enfants. La codification de la partie réglementaire du code de l’action sociale et des familles (octobre 2004) a apporté des modifications importantes : la distinction s’appelle maintenant « Médaille de la Famille ». On notera la disparition de l’adjectif « française ». En effet, la nationalité du postulant n’est plus un élément discriminant ; par contre, tous les enfants concernés par le comptage doivent être français.

Aujourd’hui, un décret n°2013-438 du 28 mai 2013 prévoit qu’un seul modèle de médaille sera dorénavant attribué, et non plus trois comme précédemment, en fonction de la taille de la famille.

En outre, il modifie de nouveau les conditions d’attribution et élargit la liste des récipiendaires.

 Qui est concerné ?

Tout parent qui a élevé au moins 4 enfants de nationalité française, dont l’aîné a atteint l’âge de 16 ans, et qui, par leurs soins attentifs et leur dévouement, ont fait un constant effort pour élever leurs enfants dans les meilleures conditions matérielles et morales.

Peuvent également prétendre à l’obtention de la médaille de la famille :

  • Toute personne ayant élevé seule pendant au moins 2 ans ses frères et sœurs, suite au décès de ses parents.
  • Toute personne ayant élevé pendant au moins 2 ans un orphelin avec lequel elle a un lien de parenté
  • Tout veuf ou toute veuve de guerre ayant élevé seul 3 enfants
  • Toute autre personne ayant œuvré de façon remarquable dans le domaine de la famille

Les personnes de nationalité étrangère, hors les ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou parties à l’accord sur l’Espace économique européen, ne peuvent bénéficier de la médaille française de la famille que si elles sont en situation régulière au regard de la législation sur le séjour ou si elles sont titulaires d’un récépissé de demande de renouvellement de titre de séjour.

À noter : la médaille peut être accordée à titre posthume si la proposition est faite dans les deux ans du décès de la mère ou du père.

Comment l’obtenir ?

Il convient de se rendre à la mairie du domicile avec les documents suivants :

  • formulaire cerfa n°65-0020 (disponible en mairie),
  • copie du livret de famille,
  • copie des jugements de divorce, le cas échéant,
  • attestation de scolarité pour tous les enfants d’âge scolaire,
  • attestations éventuelles de personnalités ou de groupements qualifiés portant sur les titres et mérites du demandeur,
  • copie du titre de pension si le candidat est veuf ou veuve de guerre.

 Les procédures en vigueur

Il faut déposer la candidature l’année précédant la promotion avant le 15 Décembre. Le fait de déposer un dossier de candidature à la Médaille de la Famille, auprès de la mairie ou du CCAS, n’entraîne pas obligatoirement l’attribution de cette médaille. En effet,

  • L’UDAF réalise une enquête sociale (effectuée bénévolement par le représentant familial au CCAS)
  • Effectue une demande de casier judiciaire (Bulletin N°2) auprès de la Préfecture,
  • Réunit la commission de la Médaille de la Famille qui statue sur les dossiers des récipiendaires,
  • Soumet les décisions de la commission au Préfet pour validation de l’arrêté préfectoral,

Médailles de la Familles attribuées de 2005 à 2015

La médaille met d’abord en valeur l’éducation des enfants. C’est pourquoi ce sont les enfants élevés qui sont pris en compte (un enfant mort-né ou décédé très jeune n’est pas pris en compte), l’aîné devant avoir atteint 16 ans avant la cérémonie fixée le jour de la fête des Mères,

Les renseignements demandés pour l’attribution de la Médaille de la Famille demeurent confidentiels, tels les casiers judiciaires du père et de la mère, et une enquête sociale. Il est tenu compte de la situation familiale, conformément au décret D 215-7 (ex 82-938 reproduit sur les dossiers de candidatures),

La décision officielle ne sera connue que peu de temps avant la cérémonie de remise de médaille, soit le dimanche 29 mai 2016, jour de la fête des mères. Il est utile que les familles candidates réservent la date de la cérémonie de remise des Médailles de leur commune,

Enfin, il est rappelé que la Médaille de la Famille est une distinction honorifique, sans avantages matériels. Il y a cependant certains régimes sociaux particuliers ou des régimes de retraite complémentaire ou des comités d’entreprise qui le font parfois. C’est alors aux familles elles-mêmes de faire d’éventuelles démarches.

Personne ressource : Stéphanie PERSON au 02 23 48 25 65