L’UDAF 35 est engagée sur la création d’habitats inclusifs. Ces dispositifs d’habitat, de par leur taille limitée, favorise l’inclusion sociale des habitants dans la commune avec un espace privatif pour chaque locataire et un espace collectif afin d’éviter l’isolement. Il facilite aussi l’accès à la citoyenneté.
Ces dispositifs, soutenus par l’ARS et le Département, à destination de personnes en situation de handicap psychique, repose en partie sur la mise en commun de la PCH ainsi que le recrutement par l’UDAF d’un professionnel qui animera le projet de vie sociale et partagée.

L’habitat inclusif de Saint-Malo (2020)

Ce dispositif d’habitat inclusif est un logement durable. L’accompagnement s’organise autour d’une présence d’environ 6 heures par jour d’intervenants professionnels issus d’une association d’aide à domicile (ADS côtes d’Emeraude) avec un professionnel de l’UDAF, référent qui anime le projet de vie sociale et partagée. La continuité des soins individuels est organisée en partenariat avec le pôle psychiatrie de l’hôpital de Saint-Malo.

En collaboration avec le bailleur social Emeraude Habitation, l’UDAF loue 2 logements type 5 avec 6 chambres et plusieurs espaces partagés à destination de 6 colocataires en situation de handicap psychique au 1er et 2ème étage d’un bâtiment d’habitation à Saint-Malo.

L’habitat inclusif d’Orgères (2021)

Le dispositif d’habitat inclusif est un logement durable. L’accompagnement s’organise autour d’une présence d’environ 8 heures par jour d’intervenants professionnels issus d’une association d’aide à domicile avec un professionnel de l’UDAF, référent qui anime le projet de vie sociale et partagée. La continuité des soins individuels est organisée à l’extérieur du logement en collaboration avec le secteur G07-FIPH du centre hospitalier Guillaume Régnier.
En collaboration avec le bailleur social la SA Les Foyers, il est convenu de louer 3 logements : un T5, un T3 et un T2 bis situés au rez-de-Chaussée d’un même bâtiment. Il s’agit d’un collectif neuf de 2 étages, en proximité du centre bourg d’Orgères, au sein d’un lotissement mixte avec des petits collectifs et des maisons individuelles. Ce projet verra sa concrétisation courant 2021.